Dominique Perrault Architecture

chargement
SUIVANT

2012   |   2018

Restructuration de La Poste du Louvre

Paris, France

De l’ilot industriel à l’ilot urbain

« … Restructurer c’est se positionner, prendre parti pour une histoire plutôt qu’une autre. Restructurer c’est faire des choix, juger les éléments du passé pour retenir ceux qui composeront les bases d’une nouvelle histoire. Si l’architecte ne prend pas position pour une histoire, il ne restructure pas, il conserve, il réaménage. La restructuration au sens plein du terme, telle que nous la comprenons dans le cadre du projet, possède une double dimension : la dimension médicale du rétablissement, de la remise aux normes, elle vise la santé de l’édifice, son bon fonctionnement. Mais la restructuration est également prospective car en même temps qu’elle soigne, elle prolonge la vie, offre de nouvelles voies, élargit le champ des possibles pour écrire de nouvelles histoires. L’histoire que nous racontons est celle de la transformation d’un îlot à vocation unique, industrielle, en un ilot urbain, opération rendue possible grâce aux qualités patrimoniales intrinsèques de l’immeuble de Guadet et à son insertion au cœur d’une séquence urbaine remarquable, donnant tout son sens au projet de restructuration. »
Dominique Perrault
Extrait de la notice de concours, avril 2012

« Un hôtel des postes est un outil, rien qu’un outil. Les besoins industriels de la Poste varient constamment, non seulement l’importance totale de l’outil varie, mais encore la proportion de ses parties. […] Et cet outil, quel qu’il soit, ne fera qu’un temps, et un temps assez court. Il durera tant qu’il correspondra aux besoins industriels à satisfaire […]. Un hôtel des postes, si important qu’il soit, est par définition un édifice provisoire, en tout cas transformable »
Julien Guadet
« Les hôtels des Postes et Télégraphes », La Construction moderne, 3e année, n° 22, 10 mars 1888, p. 256

« Je prévois bien l’objection : si les façades ne sont qu’une devanture, pourquoi les avoir faites en pierre ? Pourquoi ? Parce qu’un grand établissement de l’État, en plein coeur de Paris, a beau n’être qu’une usine comme fonctionnement, il est et doit être un monument […] quoiqu’on fasse ou qu’on puisse dire, la pierre seule est monumentale »
Julien Guadet
« Conférence sur le nouvel Hôtel des Postes »

Plus d'informations
http://lapostedulouvre.fr/
Le programme vise le renforcement des activités postales par :
• Le maintien des activités postales existantes (Courrier, Enseigne/ Bureau de poste, Restaurant Inter Entreprise et Cafétéria) 10 000 m² y compris surfaces logistiques.
• Le développement des activités postales : un espace dédié à l’optimisation de la distribution des colis 200 m²

Mais également par l’implantation d’activités commerciales
• Commerces : 2 300 m²
• Bureaux : 10 000 m ²
• Hôtel : 7 200 m²

Et par le développement des services à la population
• Logements sociaux : 1 200 m²
• Services à la population à large amplitude horaire (en cours d’étude avec la ville de Paris)

La finalité du projet est bien la pérennité des activités postales au coeur de Paris tout en redonnant de l’attractivité et de la valeur à cet immeuble par un programme à usage mixte, incluant de nouveaux services au quartier.
Vue aerienne